Yeux secs

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Yeux secs

Yeux secs

La sécheresse oculaire provient d’une mauvaise qualité ou d’une diminution de la production de larmes.

Causes

  • Un environnement propice à la sécheresse oculaire : 
    Une mauvaise qualité de l’air, le vent ou le tabac sont susceptibles de provoquer ces sensations d’inconfort.
  • Le « syndrome de l’informaticien » :
    Vous passez la journée derrière un écran d’ordinateur ? 
    Peut-être êtes-vous atteint(e) de ce syndrome fréquent dans le monde du travail. 
    L’exposition prolongée aux écrans provoque en fait une anomalie dans le clignement des yeux. 
    Le conseil d'e-santé : accordez quelques minutes de repos à vos yeux toutes les heures.
  • Le port de lentilles de contact, depuis quelques années :
    Il peut entraîner une perte de sensibilité de la surface de l’œil. 
    Le réflexe de base du larmoiement est dès lors plus faible. 
    Pour éviter ce problème, consultez régulièrement votre ophtalmologue pour vérifier que l’interaction entre vos lentilles et vos yeux est toujours optimale.
  • L’âge :
    En vieillissant, nous devenons plus à risque de développer unesécheresse oculaire.
  • Un dysfonctionnement hormonal :
    C’est l’une des raisons pour lesquelles les femmes sont plus souvent sujettes à la sécheresse oculaire que les hommes. 
    La ménopause, les règles ou la grossesse sont toutes susceptibles de troubler le bon fonctionnement hormonal.
  • Une anomalie anatomique de l’œil.
     
  • Les effets secondaires de certains médicaments (certains antidépresseurs, contraceptifs, antihistaminiques…).
     
  • L’évaporation de différentes composantes de la larme :
    Cette évaporation peut être due à un dysfonctionnement des glandes de Meibomius. 
    Situées au bord des paupières, elles sécrètent un substance huileuse dont la fonction est de ralentir l’évaporation des larmes.
  • Une maladie auto-immune :
    La maladie de Gourgerot - Sjögren, par exemple, abîme la glande lacrymale principale. 
    Cette maladie est rare et ne touche pas seulement les yeux. 
    Elle est aussi responsable d’une atteinte des glandes salivaires et d’une sécheresse de bouche.

Symptômes

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont variés. Ils se caractérisent par :
-    Des picotements.
-    Des clignements fréquents.
-    Une sensation d’inconfort et d’irritation.
-    L’impression d’un grain de sable dans l’œil.
-    Une sensibilité à la lumière.
-    Un manque de larmes.
-    Des rougeurs oculaires.
-    Une baisse de la vision.
-    Une difficulté à porter des lentilles.
-    Une gène à l’ouverture des yeux le matin au réveil.

Traitements 

Le traitement initial le plus simple est le recours aux gouttes oculaires ou aux larmes artificielles (collyres humidifiants) qui compensent le déficit de larmes. Cette approche procure habituellement un soulagement pour les cas légers de sécheresse des yeux. Un médecin ou un optométriste pourra recommander le type de gouttes approprié, selon le cas.

Pour les cas plus graves de sécheresse oculaire, d’autres médicaments peuvent être prescrits, notamment la cyclosporine.

Il est aussi possible de procéder à l’installation de bouchons microscopiques en silicone dans les orifices d’évacuation des larmes afin d’augmenter leur quantité sur l’oeil. Il est parfois utile d’envisager la cautérisation des orifices d’évacuation des larmes.

Source : Revue des Maladies de A à Z 

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci