Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

L'homosexualité au Maroc: Censure d'une étude bio-comportementale auprès des HSH

  • 01 juin 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Les résultats d'une enquête bio-comportementale du ministère de la Santé auprès des homes ayant des rapports sexuels avec des hommes (FSH) ont fuité dans la presse la semaine dernière. D'après ces médias, le rapport préconise la dépénalisation de l'homosexualité.

Selon les membres des associations thématiques du Sida qui ont participé à cette étude, cette  enquête, qui couvre que les villes d'Agadir et Marrakech, a duré un mois et vient d'être achevée le mois dernier. S'il y a eu fuite, elle est due à un vol de l'ordinateur de la consultante Américaine qui dirige le projet. Dans le cahier de charge du projet, le consultant n'est pas autorisé à publier ni faire publier sous quelconque forme les résultats de cette étude sans le consentement préalable écrit du comité de pilotage de l'étude. Les  associations thématiques du Sida de chaque ville récoltent les données , mais c'est le ministére de la santé qui est chargé de les analyser et les interpréter.

Au-delà des fuites, cette enquête du ministère de la santé avec l'appui du Fonds Mondial et de l'ONUSIDA n'est pas un secret d'état. Cette enquête est inscrite dans le cadre du Plan Stratégique National de lutte contre le VIH/sida 2012-2016 qui constitue le cadre de référence des politiques nationales en matière de lutte contre le sida au Maroc.

Pourquoi cette étude publique est-elle confidentielle? Il est à noter à ce sujet, que, selon la presse nationale, le Ministère de la Santé avait appelé à la dépénalisation de l'homosexualité au Maroc et à la suppression de l'article de loi homophobe 489 du code pénal Marocain suite à la campagne du mouvement Femen (deux Femen françaises, seins nus, s'embrassaient sur l'esplanade de la tour Hassan à Rabat). Le ministère de la Santé justifie sa recommandation par la nécessité de lutter contre les maladies sévissant dans les milieux des homosexuels, les MST et surtout le Sida.

Selon des spécialistes, seul les récents événements marquants l'intolérance envers les homosexuels et l'avant-projet du Code pénal pourraient justifier cette confidentialité.

Le but de cette étude, avec l'appui du Fonds Mondial et de l'ONUSIDA, est de fournir des indicateurs de base pour le suivi et l'évaluation des programmes de préventions auprès des HSH. Elle va permettre l'identification des lacunes de ces programmes et l'orientation des stratégies de prévention afin de répondre aux besoins des HSH au Maroc.

Les résultats de cette enquête recommandent l’urgence de décriminaliser l’homosexualité pour permettre aux homosexuels atteints du sida et autres maladies sexuellement transmissibles d’accéder aux soins nécessaires sans craindre pour leur peau. La stigmatisation entraînant inévitablement les personnes à ne pas se faire dépister.

Selon les associations thématiques du Sida, dépénaliser l’homosexualité pourrait permettre à une large population d’accéder à des soins nécessaires, sinon vitaux, sans craindre la stigmatisation, voire des poursuites judiciaires.

L'homosexualité est illégale au Maroc, elle est punissable de 6 mois à 3 ans d'emprisonnement et d'une amende de 120 à 1 200 dirhams.