Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Les bébés nés en été sont en meilleure santé à l'âge adulte

La saison où les bébés sont nés a-t-elle une influence sur leur poids et leurs tailles ?

La réponse est oui selon les conclusions d’une  étude britannique publiée dans la revue Heliyon par des chercheurs de l'Université de Cambridge.

Cette étude a analysé les données de santé de près de 450 000 Britanniques issues du Système national d'informations médicales du pays afin de déterminer si le mois de naissance avait un impact sur le poids de naissance, l'avènement d'une puberté précoce et la taille adulte.

Leurs résultats montrent que les petites filles nées durant les beaux jours ont tendance à atteindre leur puberté plus tard, ce qui favorise un état général plus favorable pour le reste de leur vie. Les enfants, tous sexes confondus, nés à cette période de l'année ont des os plus solides et sont plus grands. De plus les bébés nés en automnes seraient plus prompts à développer de l'asthme et des allergies alimentaires.

Le mois de naissance n'aurait en revanche aucun impact sur l'indice de masse corporelle et donc sur la corpulence à l'âge adulte.

Si les mécanismes liés à ce phénomène sont encore mal compris, les chercheurs avancent l'hypothèse que la mère aurait été plus exposée au soleil et ainsi fait le plein de vitamine D à la fin de sa grossesse. Cet apport aurait un impact significatif sur le poids de naissance du bébé et une influence durable jusqu'à la puberté au moins.

Des précédents travaux avaient démontré que la saison influait sur le poids et la taille d'un bébé. Les chercheurs avaient découvert qu'un enfant mis au monde en hiver pesait moins lourd qu'un autre né en été. C'est à la suite de ces résultats que l'équipe britannique a choisi de se pencher sur les mois de naissance et confirmé la thèse de leurs confrères.

Source : metronews.fr