Message d'erreur

  • Notice: Undefined index: und in include() (line 14 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: und in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Warning: date_timezone_set() expects parameter 1 to be DateTime, boolean given in format_date() (line 2063 of /home/pharmapr/public_html/includes/common.inc).
  • Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, boolean given in format_date() (line 2073 of /home/pharmapr/public_html/includes/common.inc).

La crise d’angoisse

  • Par : Pharmapresse

  • Tags :

La crise aiguë d'angoisse, est une manifestation aigue et brutale d'anxiété qui s'accompagne de divers signes : tremblements, sueurs, impression de mourir, parfois gène respiratoire.

Une attaque de panique est caractérisée par une forte crise d’angoisse associée à une impression de mort imminente, d’une sensation de devenir fou ou perdre le contrôle de soi et commettre un acte anormal.

Une crise d'angoisse, ce n'est pas une simple anxiété. L'anxiété est une réaction naturelle et normale face à un danger ou une situation de stress.

On estime que 5% de la population souffre de ce genre de trouble.

Selon l’OMS, trois grandes catégories d’angoisses :

  • Les troubles anxieux.
  • Les troubles obsessionnels compulsifs et autres troubles associés.
  • Les troubles associés au stress et aux traumatismes.

Symptômes :

  • Accélération du rythme cardiaque (palpitations, tachycardie),
  • Pâleur,
  • Tremblements,
  • Transpiration,
  • Sensation de d'étouffement ou d'étranglement,
  • Douleurs thoraciques,
  • Nausées, vomissements
  • Douleurs abdominales,
  • Vertiges et maux de tête,
  • Sentiment de peur déraisonnée.

Diagnostic :

Le diagnostic est souvent long à affirmer

Le trouble panique (crise aiguë d'angoisse) est de début brutal. Le patient éprouve un sentiment de danger imminent, violent, imprécis (peur d'une mort imminente, de devenir fou, de ne plus contrôler ses pensées ou ses actes, d'une catastrophe prochaine...), sentiment d'impuissance, de détresse, de peur intense, sans objet.

Le patient est pâle, couvert de sueurs, agité ou prostré, crispé, tendu, couvert de sueurs, animé de tremblements. Il peut être figé par l'angoisse ou en proie à une agitation fébrile. La respiration est rapide, irrégulière. Nausées, vomissements, diarrhée, douleurs diverses, palpitations, tremblements, impressions de vertiges, brouillard visuel, réflexes vifs sont fréquents. Le coeur est rapide et les pupilles peuvent être dilatées.

Les symptômes d’une crise d’angoisse peuvent prendre l’aspect d’une vraie crise cardiaque. Il est donc très important, dans les premiers temps, d’éliminer les causes organiques.

Causes :

Les causes d’une crise d’angoisse ou d’une crise de panique sont multiples : génétiques, éducationnelles, environnementales etc…

La crise d’angoisse n’est jamais un épisode isolé. Un autre trouble se cache forcément derrière.

Très souvent une crise d’angoisse, ou crise de panique, surviendra sans raison apparente pour le patient

Il peut s’agir :

  • D’une dépression,
  • D’une phobie ou d’une névrose.
  • D’un traumatisme de l’enfance
  • D’un traumatisme plus récent (une névrose post-traumatique).

Traitements :

Pour écarter toute autre pathologie sous-jacente (trouble cardiaque, asthme…), certains examens peuvent être nécessaires :

  • Électrocardiogramme ;
  • Bilan biologique…

Si les crises d'angoisse se répètent, il est essentiel de mettre rapidement en place un traitement pour éviter l'évolution vers des troubles paniques persistants.

Dans les formes légères d'anxiété, on prescrit des anxiolytiques comme des benzodiazépines à faibles doses.

Lorsque l'anxiété prend la forme de crises d'angoisse, physiquement et psychiquement douloureuses :

  • Une benzodiazépine à dose plus élevée ;
  • Les autres familles de tranquillisants.

L’action des antidépresseurs ne se faisant sentir qu’au bout de un mois et demi à trois mois,