sante

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

La majorité des centres de transfusion sanguine du Maroc souffrent  d'insuffisance chronique en stocks de sang. Selon les responsables, les stocks ne dépassant pas les besoins de3 jours.

Chaque année, les informations circulent sur les stocks de sang insuffisants au sein de ces centres. Des appels aux dons de sang sont régulièrement faits pour assurer des quantités suffisantes, mais ces appels n’atteignent toujours pas le but souhaité.

Les statistiques montrent que depuis 2012, les besoins en sang augmentent à un pourcentage annuel moyen de 22% alors que les dons n’évoluent que de 6%. Durant certaines périodes de l’année, notamment en été, lors des vacances scolaires, les jours de fête, les stocks des produits sanguins diminuent à un niveau critique.

Au Maroc, le taux de don de sang par rapport à la population représente 0,95%, dont celui de don régulier (donneurs réguliers) ne dépassant pas les 15%. Ce taux est très loin du seuil minimum recommandé par l'Organisation mondiale de la santé. En gros, une personne seulement sur 100 fait un don du sang au Maroc. A titre de comparaison, en Algérie, 450 000 donneurs, en  France, 3,2 millions et en tunisiens, 200 000 donneurs (pour 10 millions d'habitants). Outre les dons des bénévoles, l'on distingue aussi les dons de compensation destinés à répondre aux cas d'urgence: dans ce cas, les membres de la famille du patient doivent compenser le sang qui lui sera donné.

Dans de nombreux pays, la demande est supérieure à l'offre et les services de transfusion sanguine sont confrontés à la nécessité de trouver suffisamment de sang tout en en assurant la qualité et la sécurité. Un approvisionnement suffisant ne peut être garanti qu'à travers des dons de sang réguliers par des donneurs volontaires non rémunérés. L'objectif de l'OMS est que tous les pays parviennent à s'approvisionner exclusivement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020. À l'heure actuelle, à peine 62 pays disposent d'approvisionnements en sang reposant presque totalement sur des dons de sang volontaires non rémunérés, 40 pays étant encore tributaires de donneurs familiaux voire de donneurs rémunérés.


Taxonomy term

Le bras de fer se poursuit entre les infirmiers et techniciens de santé du public et le ministère de tutelle. Ce mercredi  11 septembre, les infirmiers vont investir la rue dans le cadre d’une grève nationale dans tous les centres hospitaliers universitaires (CHU), les hôpitaux régionaux et provinciaux et les autres structures de santé, hormis les services d’urgence et de réanimation.

Les infirmiers protestent contre  l’approche unilatérale du ministère de la Santé  et  la fuite en avant dans la gestion de leur dossier revendicatif.

Selon le Mouvement des infirmiers et techniciens de santé du Maroc (MITSM), le ministère de la Santé continue d’ignorer les problèmes des infirmiers et techniciens de santé alors qu’ils jouent un rôle primordial dans le système marocain de santé.

Les principales réclamations :

  • Création d’un Ordre national des infirmiers et techniciens de santé.
  • La mise en place d’un référentiel des emplois et compétences des métiers paramédicales, et d’une loi-cadre fixant les droits et obligation des soignants.
  • Revalorisation des indemnités sur les risques liés à l’exercice de la profession.
  • Le recrutement des lauréats des Instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé (ISPITS), établissements publics de formation paramédicale.

Taxonomy term

Suite à des publications décrivrant de rares cas de maculopathie pigmentaire lors de l'utilisation au long cours de pentosan, le laboratoire bene Azneimittel GmbH, en accord avec l'Agence européenne des médicaments (EMA) et I'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite vous faire part des informations suivantes :

  • De rares cas de maculopathies pigmentaires ont été rapportés avec le polysulfate de pentosan sodique, en particulier en cas d'utilisation à long terme.
  • Durant le traitement, les patients doivent régulièrement effectuer un examen ophtalmologique pour une détection précoce d'une maculopathie pigmentaire, en particulier pour ceux prenant du polysulfate de pentosan sodique sur le long terme.
  • Il faut conseiller aux patients de consulter rapidement un médecin en cas de changements visuels tels que des difficultés de lecture et une adaptation lente à une luminosité faible ou réduite.

Elmiron est indiqué dans le traitement du syndrome de la vessie douloureuse caractérisé par des glomérulations ou bien des ulcères de Hunner chez les adultes souffrant de douleurs modérées à importantes, d'impériosité urinaire et de pollakiurie.

Des cas de maculopathie pigmentaire ont été décrits dans la littérature après l‘utilisation de polysulfate de pentosan sodique chez des patients présentant un diagnostic de cystite interstitielle, également appelée syndrome de la vessie douloureusel. Dans la plupart des cas, ces maculopathies sont survenues après une utilisation à long terme et avec une posologie supérieure à la posologie recommandée de 100 mg par voie orale trois fois par jour.

La maculopathie pigmentaire décrite diffère des autres formes : I'examen du fond d'æil montre une unique et légère hyperpigmentation paracentrale au niveau de l'épithélium pigmentaire rétinien (EPR) associées à des zones d'atrophie de I'EPR, L'imagerie multimodale de la rétine montre des anomalies de I'EPR et de la rétine sous-jacente, généralement contenues dans plusieurs zones bien délimitées. Cette forme de maculopathie n'a été observée qu'avec l'utilisation de polysulfate de pentosan sodique,

La physiopathologie de la maculopathie pigmentaire avec le polysulfate de pentosan sodique n'est pas encore connue et on ignore si I'arrêt du traitement permet de stopper ou modifier l'évolution de cette atteinte rétinienne. Néanmoins, par mesure de précaution, l‘arrêt du traitement doit être envisagé chez les patients affectés.

Compte tenu de la gravité et de la nature potentiellement irréversible de la maculopathie pigmentaire, tous les patients doivent effectuer des examens ophtalmologiques réguliers, en particulier pour ceux prenant du polysulfate de pentosan sodique sur le long terme, afin de permettre une détection précoce de la maculopathie pigmentaire, potentiellement à un stade réversible.

Cette information est destinée aux urologues, ophtalmologues et pharmaciens hospitaliers.


Taxonomy term

Selon Greenpeace, le Maroc est aux tops 25 des pays les plus pollueurs de la planète. En effet, sur la cartographie planétaire de la pollution atmosphérique publiée par cette ONG à partir de données de la NASA, figure les centrales thermiques à charbon de Jorf Lasfar (classée au 74e rang mondial des installations les plus polluantes), de Mohammedia (116e) et de Safi (236e).

Pour l’organisation de défense de l’environnement, il s’agit de trois zones émettrices de dioxyde de soufre (SO2) parmi d’autres classées sur la liste des zones les plus polluantes du globe.

Selon Greenpeace, le Maroc se retrouve au top 25 avec 216 kilotonnes de dioxyde de soufre émises chaque année, l’Inde, est le premier pollueur mondial. A elle seule, l’Inde est responsable de 15% des émissions anthropiques mondiales de dioxyde de soufre. Elle est suivie par la Russie où se trouve l’installation la plus polluante au monde, à savoir le complexe métallurgique de Norilsk. La troisième place est occupée par la chine.

Pour le monde arabe, l’Arabie saoudite est classée au premier rang dans le monde arabe en terme d’émissions de dioxyde de soufre et au sixième rang mondial, suivie des Emirats Arabes Unis (14e), le Qatar (15e), le Koweit (17e), l’Irak (23e).

Selon l’OMS, un lien a été établi entre les polluants atmosphériques et diverses pathologies, notamment les infections respiratoires, les maladies cardiovasculaires et le cancer du poumon. Cette pollution qui, selon Greenpeace, cause la mort de 7,4 millions de personnes par an dans le monde.

 

 


Taxonomy term

Afin de renforcer la prévention des risques hépatiques liés au surdosage du paracétamol, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) demande aux laboratoires commercialisant des spécialités de paracétamol d'ajouter un message d'alerte relatif à la toxicité hépatique de cette substance en cas de surdosage. Elle leur laisse neuf mois pour se mettre en conformité.

Selon l'ANSM, le paracétamol est le médicament le plus couramment prescrit et utilisé, comme antalgique (anti-douleur) ou antipyrétique (anti-fièvre) chez les adultes et les enfants. Il est présent dans de nombreux médicaments, seul ou associé à d’autres substances actives. Utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace. Cependant en cas de surdosage, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas. Le terme surdosage s’entend par l’utilisation d’un dosage non adapté, une dose trop importante par prise ou par jour, et un délai minimum entre les prises non respecté.  La mauvaise utilisation du paracétamol est la 1ère  cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.

Cette mesure fait suite à la consultation publique lancée par l’ANSM en août 2018 pour sensibiliser les patients et les professionnels de santé au risque de toxicité pour le foie en cas de surdosage.

Selon cette consultation publique, près de 2 300 personnes ont participé à la consultation dont 75% étaient des particuliers, 22% des professionnels de santé, 1% des associations de patients et 1% des représentants de l’industrie du médicament. 97% des personnes se sont ainsi déclarées favorables à l’ajout d’un message d’alerte sur le risque hépatique sur la face avant des boites. 88% étaient également favorables à l’ajout d’un pictogramme et enfin 90% à la mise en place de mentions harmonisées sur la face arrière des boites, visant à réduire le risque.

Parmi les messages proposés, 85 % des participants ont choisi les mentions qui débutaient par « surdosage=danger ». Le message a par ailleurs été adapté après consultation des associations de patients, des professionnels de santé afin d’aboutir à un message concis et compréhensible.

Source : ANSM


Taxonomy term

À l’occasion de la journée internationale de prévention des overdoses, célébrée le 31 août, l’Association de lutte contre le sida (ALCS), l’Association nationale de réduction de risque des drogues (RDR Maroc) et l’Association Hasnouna de soutien des usagers de drogues tirent la sonnette d’alarme.

Dans un communiqué, ce collectif d’association déplore l’absence de statistiques sur le nombre de décès dus à une overdose au Maroc. Les actions de terrain menées par l’ALCS laissent penser que le nombre de cas d’overdose n’est pas négligeable dans les régions du nord du Royaume.

Le collectif déplore également le manque d’accès à l’antidote, la Naloxone, sur les lieux de consommation de drogue, alors qu’il permet de réduire la mortalité liée à l’overdose de 12% s’il est administré en urgence.

Selon les statistiques de l’Observatoire marocain des drogues et des addictions (OMDA) publiées en 2015, environ 800.000 Marocains sont accros aux drogues, soit entre 4 et 5% de la population de plus de 17 ans.

Ces associations réclament :

  • L’élaboration d’un système d’information permettant la collecte de données sur les causes de décès des personnes usagères de drogue.
  • La formation et sensibilisation de tous les intervenants qu’ils soient professionnels de santé ou communau-taires ; au diagnostic, à la prévention et à la prise en charge d’une overdose.

Au niveau mondial, l’Organisation mondiale de la santé estime que 69 000 personnes meurent chaque année d’une overdose. On estime à 15 millions le nombre de personnes dépendantes aux opioïdes (ayant une addiction). La majorité d’entre elles utilise de l’héroïne cultivée et fabriquée de manière illicite, mais une proportion croissante consomme des opioïdes délivrés sur ordonnance.


Taxonomy term

Introduite il y a une vingtaine d’années, l’immunothérapie révolutionne le traitement du cancer. Les chercheurs lèvent peu à peu les freins naturels qui empêchent le système immunitaire de détruire les tumeurs.

Selon  le journal Jérusalem Post, des chercheurs israéliens ont développe un traitement complet contre les cancers.

Baptisé "MuTaTo", ce traitement est basé sur l’immunothérapie. Mais au lieu d’utiliser des anticorps, les chercheurs utilisent des peptides, des petites chaînes d’acides aminés, capables de cibler les cellules cancéreuses. Les petites sont plus petits et faciles à produire et sont capables d’atteindre des zones trop petites pour les autres traitements, ils pourraient également anticiper les mutations des cellules malades, selon ces chercheurs.

Le "MuTaT" utilise une combinaison de plusieurs peptides combinée à une toxine peptidique puissante qui tuerait spécifiquement les cellules cancéreuses. Selon les chercheurs, en utilisant au moins trois peptides avec une toxine puissante, on est  assuré que le traitement ne sera pas affecté par des mutations; les cellules cancéreuses peuvent muter de telle manière que les récepteurs ciblés sont abandonnés par le cancer.


Taxonomy term

Le Groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM)  vient d’acquérir la clinique Badr de Casablanca.

Les Objectifs  selon les responsable du ODM est de  proposer des soins d’excellence aux patients de tout le Royaume et leur fournir une prise en charge complète incluant l’hospitalisation et la chirurgie,

Le groupe ODM

  • Fondé en 2014 par Mohamed El Mandjra, ancien DG de Meditel (Orange).
  • Le groupe ODM est présent à Casablanca, Marrakech, Rabat, Oujda et Fès
  • Il regroupe 10 unités comprenant 3 unités d’oncologie et diagnostic, 2 unités d’oncologie médicale, 3 centres d’imagerie dédiés, un laboratoire d’anatomopathologie et maintenant une clinique multidisciplinaire.
  • Il a également le centre de traitement Al Kindy, radiologie Anoual, clinique Badr, clinique spécialisée Menara à Marrakech et le laboratoire Moulay Idriss, entre autres.
  • 55 médecins
  • Plus de 60.000 patients en 2018

CV de Mohamed Elmandjra :

  • Il a dirigé le marketing Europe pour les activités imagerie par résonance magnétique (IRM).
  • vice-président marketing chez ADAC (spé­cialisé en médecine nucléaire).
  • En mars 2008, il est nommé DG de Méditel qu’il quitte en mai 2013 pour créer Blue Mango Capital, une entité d’investissements dans la haute technologie et la santé.
  • En 2014, il fonde le groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM)

Taxonomy term

Le code du médicament et de la pharmacie et l'organisation de l'Ordre des pharmaciens  sont deux  lois fondamentales qui régissent l'organisation de cette profession.

Et vu l'importance du rôle de l'ordre comme institution professionnelle, Pharmapresse vous propose un lecture analytique et comparative du projet de loi n° 98-18 relatif à l'ordre des pharmaciens proposé par le ministère de la santé et le Dahir  portant loi n° 1-75-453 du 25 hija 1396 (17 décembre 1976) instituant un ordre des pharmaciens.

 Nous ne traitons pas, dans cette lecture, les dispositions d'ordre général de ce projet qui demeurent les mêmes que les dispositions du le Dahir  portant loi n° 1-75-453 du 25 hija 1396 (17 décembre 1976). Par cette lecture, nous voulons apporter des éléments de réflexion aux débats sur la pertinence de ce projet. Nous vous proposons, dans le but simplement d'enrichir le débat,  une analyse globale du projet, les points importants à retenir, l’organisation des élections, la composition et mode d’élection des conseillers, la composition et les attributions du Conseil , de la conférence des conseils de l’ordre, qui est une nouvelle entité organique ainsi que la composition de la commission chargée de superviser le déroulement des élections et la nouvelle instance permanente de consultation et d’accompagnement (IPCA) introduite à ce projet de loi.

Analyse globale du projet :

1- Le nombre des articles est passé de 52 articles dans le dahir à 101 dans le projet.

2- Un changement de dénomination : de l’Ordre des pharmaciens à l’Ordre national des pharmaciens (Art.1).

3-Créations des conseils régionaux des pharmaciens d’officines, (Création par décret sur proposition du conseil de l’ordre) (Art.45).

4-L'élargissement de l'ordre en groupant obligatoirement tous les pharmaciens exerçant au Maroc, soit à titre privé, soit dans les services de l’état, des collectivités locales et des établissements publics, soit en qualité de pharmaciens enseignants-chercheurs des facultés de médecine et de pharmacie, soit dans les Forces Armées Royales ( Art 13 et 14).

5- Création d’un tout nouvel organe de l’ordre des pharmaciens : la conférence des conseils de l’ordre

6-Création de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement(IPCA) ²(instance non organique)

Organigramme de l'ordre des pharmaciens : Dans le projet, l'organigramme de l'ordre des pharmaciens a subi de profonds changements (voir l'organigramme de l'ordre en bas  de la page) :

  • La conférence des Conseils de l’Ordre et qui représente l’organe "suprême " de l’ordre des pharmaciens (Art 74),
  • Conseil National de l’ordre des pharmaciens c'est "l’instance de propisitions " le projet (Art 38)
  • Les conseils des secteurs de la pharmacie qui comportent les conseils régionaux des pharmaciens d’officines, un conseil des pharmaciens biologistes, un conseil des pharmaciens des établissements pharmaceutiques et un conseil des pharmaciens répartiteurs.

Organisation des élections :

  • Eligibilité au conseil national: Six (6) ans d’exercice pour le président et quatre (4) ans pour les conseillers
  • La date des élections est portée à la connaissance des membres du conseil national, par tous les moyens disponibles, au moins trois (3) mois à l’avance (Art.17).
  • Le scrutin : convocation par tout moyen disponible, y compris par voie électronique, à chacun des pharmaciens électeurs trois (3) mois au moins avant la date fixée pour le scrutin (Art.18).
  • Les candidatures doivent être déposées directement au siège du conseil national contre récépissé ou adressées par lettre recommandée avec accusé de réception au président du conseil national deux (2) mois au moins avant la date prévue pour le scrutin.
  • La liste des candidats est affichée dans le siège du conseil national ainsi que des différents conseils composant l’Ordre, pendant un mois au moins avant la date du scrutin. Elle est également publiée, pendant la même durée, sous la responsabilité du président du conseil, sur le site électronique du conseil.
  • Institution par voie réglementaire d’un ou plusieurs bureaux de vote par les différents conseils (Art.21).

Composition  et organisation du Conseil National de l’ordre national des pharmaciens :

Composition   (Art.13 et 14):

  • Deux (2) pharmaciens par conseil régional représentants les pharmaciens d’officines.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens des établissements pharmaceutiques.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens répartiteurs
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens biologistes.
  • Deux (2) pharmaciens représentant les pharmaciens des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics ; désignés par voie réglementaire (non élus).
  • Deux (2) pharmaciens enseignants chercheurs désignés par voie réglementaire (non élus).
  • Deux(2) pharmaciens militaires des Forces Armées Royales désignés par voie réglementaire (non élus).

NB/ Le nombre des membres du Conseil National de l’ordre est de 12 + 2 multipliés par le nombre des conseils régionaux des pharmaciens d’officines et par conséquent les pharmaciens d’officines ne peuvent être majoritaire dans le conseil que si le nombre des conseils régionaux dépassent les 6.

Organisation : le bureau du conseil de l’ordre  est composé par (voir l’organigramme) :

  • Le président
  • Quatre (4) vice-présidents représentants les 4 secteurs de la pharmacie qui sont désignés par le président de l’ordre
  • Un secrétaire général, un secrétaire général adjoint; un trésorier et un trésorier adjoint; ceux-là sont élus par le conseil
  • Le reste des membres étant assesseurs.

Attributions du Conseil National de l’ordre des pharmaciens :

Les nouveautés :

  • Établir le règlement intérieur de l’ordre approuvé par la conférence des Conseils de l’Ordre (organe suprême de l’ordre national des pharmaciens) (Arti.34).
  • Proposer à la conférence des conseils de l’ordre prévue à l’article 55, le montant des cotisations annuelles des membres et leur participation financière nécessaire au fonctionnement des œuvres d’assistance médicale et sociale de l’ordre ainsi que la cote part revenant respectivement à chaque conseil;
  • Préparer le rapport moral et financier annuel approuvés par la conférence des conseils de l’ordre précitée.

Les conseils des secteurs :

Les conseils des secteurs sont :

  • Les conseils régionaux des pharmaciens d’officines  créés par décret sur proposition du conseil de l’ordre
  • Le conseil des pharmaciens biologiste
  • Le conseil des pharmaciens de l’industrie
  • Le conseil des pharmaciens répartiteurs

Composition :

  • 20 membres par  conseil régional des pharmaciens d’officines  (10 titulaires et 10 suppléants)
  • 12 membres pour le conseil des pharmaciens biologiste (6 titulaires et 6 suppléants)
  • 12 membres pour le conseil des pharmaciens de l’industrie (6 titulaires et 6 suppléants)
  • 8 membres Le conseil des pharmaciens répartiteurs (4 titulaires et 4 suppléants)

Nul ne peut être à la fois membre des conseils des secteurs de la pharmacie et du conseil national

NB/  Les présidents des conseils des secteurs sont représentés par leur qualité dans la conférence des conseils de l’ordre qui est considérée dans ce projet, vu  ses attributions, comme l’instance de prise de  décisions

La conférence des conseils de l’ordre: (voir l’organigramme) 

Composition : Elle est composée par (Art 74) :

  • Le président et les vices présidents du conseil national
  • Les présidents des conseils de secteurs
  • Le président de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement.

Réunion une fois par an ou chaque fois qu’il est nécessaire

Attributions :

  • Approuver le montant des cotisations et des participations financières des membres, sur proposition du conseil national;
  • Approuver le montant des quotes-parts financières à verser annuellement par le conseil national aux différents conseils de l’ordre;
  • Approuver le projet de code de déontologie des pharmaciens établit par l’ordre ainsi que son règlement intérieur;
  • Approuver les rapports financiers et moraux annuels du conseil national ainsi que celui des différents conseils;
  • Arrêter le budget annuel de l’ordre, ainsi que le programme annuel des activités des

La commission chargée de superviser le déroulement des élections (Art.23) :

  • Deux (2) pharmaciens d’officines désignés par les conseils  des officinaux
  • Un (1) pharmacien biologiste désigné par le conseil des biologistes
  • Un (1) pharmacien industriel désigné par le conseil  des industriels
  • Un (1) pharmacien répartiteur désigné par le conseil  des répartiteurs
  • Trois (3) représentants de l’administration dont un pharmacien;
  • Le président de l’instance permanente de consultation et d’accompagnement.

L’instance permanente de consultation et d’accompagnement(IPCA):

Composition  (Art 72): elle est composée de :

  • Un vice-président du conseil national  désigné par le président de l’ordre
  • Quatre(4) pharmaciens pour chaque secteur de pharmacie
  • Un (1) pharmacien du secteur public
  • Un (1) cadre du ministère de la santé
  • Un (1) professeur d’enseignement supérieur

NB/ Les quartes derniers sont désignés par l’administration

Attributions  (Art 71):

  • Elle est chargée d’examiner toute question se rapportant aux intérêts de l’ordre et de la profession de pharmacien
  • L’IPCA n’est pas considérée comme organe de l’ordre des pharmaciens
  • Chaque question doit faire l’objet d’une demande de consultation du conseil de l’ordre

Les points à retenir de ce projet de loi :

  • La conférence des Conseils de l’Ordre est "l’instances d'approbation" dans le projet (Art 75). Elle adopte, entre autres, le code de déontologie, les rapports moraux et financiers, définir les modalités de cotisation, acquisition des biens, les quotes-parts financières à verser annuellement aux différents conseils des sections.
  • Le Conseil National de l’ordre national des pharmaciens est " l’instance de proposition" et d’exécution (Art 38).
  • Révocation du président par la conférence des Conseils de l’Ordre (Art 31)
  • Révocation des conseillers par le Conseil de l’Ordre (Art 33)
  • Création des conseils régionaux des pharmaciens d’officines par décret d’application et ce sur proposition du président de l’ordre (Art 45)
  • Interdiction de recevoir toute contribution de quelque nature qu'elle soit de la part des laboratoires pharmaceutiques (Art 8).
  • La durée du mandat du président et des membres du Conseil est fixée à quatre (4) ans, renouvelable une seule fois.
  • La qualité de membre du conseil national est incompatible avec celle de membre des autres conseils composant l’Ordre (Art 13 et  Art 15).
  • L’interdiction de toute activité syndicale pour le président, le vice-président, le SG, le SG adjoint le trésorier et le trésorier adjoint du conseil de l’ordre et des conseils des secteurs  (art.29).
  • Les  pharmaciens du secteur public et ceux des FAR n’ont pas l’obligation de s’inscrire à l’ordre.
  • Création d’une commission au niveau du siège du conseil national chargée de superviser le déroulement des élections au niveau des différentes régions, de recueillir et de proclamer les résultats du vote(Art.23).
  • En ca de blocage au niveau des organes de l’ordre, création par l’administration d’une commission provisoire chargée de gérer les affaires courantes du conseil national et de préparer les élections dans un délai maximum de trois (3) mois si le conseil national n’est pas convoqué par le président ou par la majorité de ses membres à se tenir lors de quatre (4) réunions ordinaires successives (Art.44).
  • L’introduction d’un conseiller juridique nommé auprès du Conseil National de l’ordre national des pharmaciens  par décret.
  • La comptabilité : La comptabilité de l’Ordre est annuellement soumise à l’appréciation d’un expert-comptable agréé et dûment inscrit au tableau de l’Ordre des experts comptables qui doit établir  un rapport annuel qu’il communique au président du conseil national, au ministère de la santé, à la cour des comptes et au Secrétariat Général du gouvernement (Art.11).


Taxonomy term

Elle aurait donné naissance 16 fois à des jumeaux, 13 fois à des triplés et 4 fois à des quadruplés. La première femme de Feodor Vassilyev, un paysan russe aurait donné naissance à pas moins de 69 enfants. Un record. Elle aurait accouché de 69 enfants. La première femme de Feodor Vassilyev (né en 1707), un paysan russe de la province de Shuya gagne donc le titre de mère la plus prolifique de toute l'histoire humaine, ex-aequo avec l'Autrichienne madame Bernard Scheinberg. En 27 accouchements, elle aurait donné naissance 16 fois à des jumeaux, 13 fois à des triplés et 4 fois à des quadruplés. Si l'histoire semble improbable, de nombreuses sources la confirment. Le 27 février 1782, le cas a été rapporté à Moscou par le monastère de Nikolskiy, qui avait enregistré chacune des naissances. Seuls deux des enfants nés entre 1725 et 1765 sont morts-nés. En 1783, The Gentleman's Magazine raconte : "Selon une lettre originale daté d'août 1782, O. S. Feodor Wassilief, un paysan de 75 ans, supposément en vie et en parfaite santé, a eu : Par sa première femme 4 x 4 = 16 7 x 3 = 21 16 x 2 = 32 27 accouchements, 69 enfants Par sa seconde femme : 6 x 2 = 12 2 x 3 = 6 8 accouchements, 18 enfants. "En tout, 35 naissances, 87 enfants, dont 84 vivent encore et seulement trois enterrés". En 1984, dans le Saint Petersburg Panorama, l'auteur écrit : "Le 27 février 1782, la liste du monastère Nikolskiy est arrivée à Moscou contenant l'information qu'un paysan du district de Shuya, Feodor Vassilyev, marié deux fois, eut 87 enfants. En 27 accouchements, sa première femme a 16 fois donné naissance à des jumeaux, treize fois à des triplés et quatre fois à des quadruplés. Sa seconde femme a accouché huit fois, elle a donné naissance six fois à des jumeaux et deux fois à des triplés." Plus tard, l'Autrichienne madame Bernard Scheinberg aurait également donné naissance à 69 enfants. Là encore, l'histoire ne peut être prouvée. 

Source : Atlantico.fr


Pages