Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Les pressings sous la loupe

Le perchloroéthylène ou tétrachloroéthylène est un composé organique volatil (COV). Ce solvant aussi appelé « perchlo »est un liquide incolore appartenant à la famille des hydrocarbures halogénés.

En général, il est utilisé comme solvant et le plus couramment utilisé pour le nettoyage à sec dans les pressings. Il sert aussi à dégraisser les pièces métalliques dans les industries automobile et métallurgique. Il se trouve également dans quelques produits de consommation comme des solvants pour la peinture ou pour enlever les taches.

L’exposition à ce composé chimique peut provoquer des irritations muqueuses  et cutanées, des signes neurologiques (céphalées, convulsions, vertige, désorientation), et des signes digestifs (nausées, vomissement, diarrhées). Une irritation du tractus respiratoire est également possible avec risque d’œdème pulmonaire.

Une enquête effectuée par Le Centre Anti Poison du Ministère de la Santé (CAPM) dans les pressings de nettoyage à sec, a confirmé que ce produit  représente un danger sur la santé de la population.

Quant au centre international de recherche sur le cancer(CIRC), caractérise ce solvant comme cancérigène du groupe 2A. Cet effet cancérigène a été confirmé par des experts de l’union européenne suite à des études toxicologiques et épidémiologiques.

Le perchloroéthylène est absorbé par inhalation, par voie orale et par la peau quand il est sous forme liquide. Il est toxique pour le système nerveux et le rein. il serait aussi un facteur schizophrénique  « les enfants exposés à du perchloroéthylène du fait du travail de leurs parents dans des centres de nettoyage à sec auraient 3,5 fois plus de risque de développer des symptômes de schizophrénie » selon le docteur Dolores Malaspina, directrice du département de psychiatrie de la New York University School of Medicine

Ce composé est dangereux pour l'environnement. Rejeté dans l'eau ou l'air, il se dégrade très lentement.

Il est recommandé de bien aérer les textiles qui ont été nettoyés à sec. En cas de contact du perchloroéthylène avec la peau ou les yeux, rincer à grande eau, appeler le centre antipoison et consulter un médecin.

Source : CAPM et CIRC