Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Etude : 33% des jeunes Marocains ont eu des rapports sexuels avec plus d'un partenaire.

Plus de 33,3%  des jeunes ont eu des rapports sexuels avec plus d'un partenaire les 12 derniers mois selon une étude socio-comportementale type CAP (Connaissances, Attitudes et Pratiques) au niveau des jeunes et adolescents.

Cette étude a été réalisée en 2012  par le ministère de la santé en collaboration avec les associations thématiques du Sida.

D'après cette étude, seulement 26 %  parmi ces jeunes ont utilisé le préservatif lors du dernier rapport. Plus de 87%  ne connaissent pas les principaux modes de transmission sexuelle du VIH et seulement 1,3%  de ces jeunes ont effectué un test de dépistage du VIH les 12 derniers mois et en connaissent le résultat.      

Selon une autre étude bio comportementale réalisée chez les ouvrières saisonnières de Taroudant et CAB (Chtouka Ait Bha) par le ministère de la santé en collaboration avec ASCS (Association Sud Contre le Sida), plus de 10,1% de ces ouvrières ont recours au travail du sexe (vu que le travail est saisonnier, en temps chômage,  ces dernières ont recours au travail du sexe). Plus de 8%  Ont eu des rapports sexuels avec plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois. Seulement 14% de ces ouvrières saisonnières ont utilisé le préservatif lors du dernier rapport et 26,6% ont effectué un test de dépistage du VIH les 12 derniers mois et en connaissent le résultat.

Les résultats de ces deux études inquiètent les spécialistes, car malgré tous les efforts déployés par le ministère de la santé et les associations de lutte contre le sida au Maroc, l'épidémie pourrait  se développer davantage si on tarde à prendre les mesures nécessaires.

Il est à noter qu'au niveau national, la prévalence du VIH/sida reste faible, elle est de 0.15%. Cependant, nous avons 3 foyers d'épidémie concentrée, deux au Nord concernant les utilisateurs de drogues par injection ou inhalation (UDI), un foyer à Nador avec une prévalence de 25%, ce qui représente un chiffre très inquiétant, l'autre à Tétouan avec 7%. Le troisième foyer se trouve à Agadir ou l'épidémie est  concentrée au niveau des travailleurs et travailleuses du sexe avec une prévalence de 5%.