Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Cigarettes suisses au Maroc : une ONG exige l'ouverture d’une enquête.

Dans une lettre adressée au ministère de la santé, ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et au ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique, le Réseau Marocain pour la Défense du Droit à la Santé exige la nécessité d'ouvrir une enquête sur les cigarettes suisses exportées vers le Maroc.

Les cigarettes suisses exportées vers l’Afrique, en général, et vers le Maroc, en particulier, seraient plus nocives pour la santé que celles destinées à l’Europe. C'est ce qui ressort d'une enquête journalistique mise en ligne le 21 janvier sur le site de l'ONG suisse “Public Eye”.

Dans cette enquête intitulée « Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique », l’ONG avait démontré que les cigarettes suisses destinées à la vente en Afrique étaient plus toxiques que celles que fumaient les Européens. Cette accusation avait évidemment suscité toute une polémique.

L’enquête s’appuie sur les résultats des tests menées en laboratoire et couvre trois marques: Camel, Marlboro et Winston. Pour chacun des trois paramètres testés (goudron, monoxyde de carbone et nicotine, ndlr), la quasi-totalité des cigarettes produites en Suisse et consommées au Maroc enregistre une teneur supérieure à celle observée dans les cigarettes suisses et françaises.

Il est à signaler que le Maroc est le deuxième pays à importer le plus de tabacs depuis la Suisse, derrière le Japon et devant l’Afrique du sud.

Par ailleurs, dans sa lettre, le Réseau Marocain pour la Défense du Droit à la Santé a critiqué la politique du gouvernement en mettant le doigt sur l’échec de ce dernier en matière de lutte contre le tabagisme et la prévention dans les lieux publics et la vente de cigarettes aux enfants.